Sport.be

Général

Cant rayonnante après sa 13ème couronne: 'Cela fait toujours autant plaisir'

08.01.2022 | Bruno Verscheure

Belga

Sanne Cant reste championne de Belgique de cyclo-cross. Elle a en effet remporté un treizième titre consécutif sur le parcours de Middelkerke. « Cela fait toujours autant plaisir », a-t-elle réagi.

« A partir du moment où j'ai pu faire mon propre truc, j'ai eu le sentiment que je pouvais rapidement me détacher en tête. Il fallait ensuite se battre contre le vent », expliquait Cant après sa victoire. "Mon départ ne fut pas excellent. J'ai débuté avec des pneus entièrement slicks, mais j'ai senti dès le premier tour que cela n'allait pas aller en raison de la pluie. Après un jour, j'ai décidé de chausser des tubes plus abrasifs pour plus de sécurité", analysait-elle.

"Dans le secteur menant à l'eau, il était particulièrement difficile d'accélérer. Ce n'était que des sables mouvants jusqu'en bas. On avait en prime le vent complètement de face. Le vent était d'ailleurs alors de face jusqu'à la ligne d'arrivée".

Avec un treizième titre à son palmarès, Cant s'habitue-t-elle à décrocher le maillot noir-jaune-rouge ? "Cela fait toujours autant plaisir », lance-t-elle. "Mon premier titre avait constitué un soulagement, mais c'est de plus en plus difficile, dans ma tête aussi. Cela semblait peut-être une évidence par le passé, mais ça l'est moins désormais. C'est pourquoi j'y attache plus d'importance aujourd'hui ».

Place bientôt aux Championnats du monde. Un objectif pour Cant? "Le Championnat du monde peut bien sûr toujours réserver des surprises. C'est difficile de prévoir quoi que ce soit. Beaucoup de choses dépendront du parcours et des conditions météo. Nous avons vu avec la Coupe du monde que beaucoup de choses peuvent se passer en peu de temps. J'ai déjà remporté ce titre de Championne de Belgique. Je peux donc aborder le Championnat du monde sans pression. Je suis impatiente d'y être", conclut Sanne.

Norbert-Riberolle: "Ce n'est pas un scandale de terminer deuxième derrière Sanne"

"Sanne était costaude aujourd'hui", a reconnu la débutante Marion Norbert-Riberolle. "Le temps était semblable à celui d'aujourd'hui lors du cross de Gullegem, avec de la pluie toute la journée. J'avais alors tout le temps eu froid. J'ai donc aussi pesté aujourd'hui. J'étais aussi un peu malade après Gullegem: j'ai dû aller chez le médecin et à la pharmacie. J'étais malgré tout en bonne forme, mais Sanne était trop forte. J'ai essayé de la suivre. Il y avait un passage technique dans lequel elle poursuivait sur le vélo et où je devais courir. Elle y prenait directement quelques secondes par tour. Mais ce n'est pas un scandale de terminer deuxième derrière Sanne, qui reste mon idole".

Ne manquez pas

Plus